Techniques ostéopathiques

Il existe une variété de techniques en ostéopathie.
Ci-dessous, vous trouverez une brève explication des techniques des ostéopathes les plus courantes.

 
Les techniques structrelles

 

Le thrust, plus connu par le fait de faire craquer les articulations.

Il n'est pas systématique et indispensable lors des consultations.

 

 

Techniques ostéopathique générales (TOG)

Ce sont des technqiues de mobilisation articulaire. Elles favorisent une meilleure mobilité de l'articulation.

 

 

Les techniques myotensives

 

C'est l'utilisation de la force musculaire du patient contre résistance de l'ostéopathe pour mobiliser une articulation.

Ces techniques peuvent également être spécifiques aux muscles.

 

 

Les techniques fasciales
 

Ces techniques utilisent la micromibilité des fascias par nos mains.

Qu'est ce qu'un fascia? Ce sont des membranes qui recouvrent les structures anatomiques comme les muscles. On en retrouve dans tout le corps humain du crâne aux orteils.

Il a un rôle de soutien, protection, défense et de communication.

 

Par ces techniques, qui son également un moyen diagnostic, l'ostéopathe diminue les contraintes, les deséquilibres et les adhérences des fascias du corps.

 

Les techniques crâniennes
 

La micro-mobilité des os du crâne est évalué : symétrie et amplitude.

Une perte de mobilité d'un os ou d'une suture (lien entre 2 os) pourrait être à l'originie de nombreux troubles symptomatiques comme les maux de tête, les troubles du nez, de la gorge et des oreilles, des déformations du crâne des bébés...

 

 

Les techniques viscérales
 

Ce sont des techniques spécifiques à chaque viscère.

Par une palpation spécifique, nous évaluons sa mobilité des viscères, souvent assiociée à la respiration  du patient.

 

 

Durant ces techniques, le patient peut être amené à faire des apnées inspiratoire ou expiratoire selon la technique utilisée. Ces apnées augmente l'efficacité des techniques.